Le Royaume d'Emeria.

Nous sommes en 1790. Le Royaume d'Emeria est partagé en trois régions, chacune dirigée par un roi. Dresseur, vient rejoindre l'aventure et choisis ton camp!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 2. Arrivé au palais d'une nouvelle servante

Aller en bas 
AuteurMessage
Cynthia Milaci
Modératrice
avatar

Messages : 59
Points : 79
Date d'inscription : 07/11/2012

MessageSujet: 2. Arrivé au palais d'une nouvelle servante   Ven 3 Mai - 19:18

- Elle est magnifique ...
Une douce odeur de rose envahissait tes narines.
Un liquide chaud à la teinte foncé te recouvrait. Tu ouvrais de tous petits yeux et voyait à travers un voile flou une belle femme aux longs cheveux verts et aux yeux d'or. Tu tendais tes petites mains potelées vers ce visage et un petit cri aigu s'échappait de ta gorge. Tu attrapais une petite mèche de cheveux, énorme à tes yeux, et la serrais dans ton poing. Tu l'approchais de ta bouche et elle retombais. Tu faisais une moue contrariée et la jeune femme souriais. Tu te mettais à rire joyeusement et la belle inconnue devenait pâle et ne bougeais plus. On te portais et t'éloignais de l'inconnue. Tu te débattais, pleurais et criais pour rejoindre la femme ...


Tu t'éveillas en sueur. Il fallut un moment à tes yeux pour s'habituer à la forte luminosité.Tu inspiras et une douce odeur remplaça celle de ton rêve. Une odeur de propre, de lilas. Tu ne reconnus pas l'odeur habituelle de la rue. Sa puanteur, l' odeurs de déchets, de pots de chambre vidés, de paille, du passage des chevaux et de tous ceux, toi y compris, qui vivent dans la rue. Tu parcourus la pièce et t rendit compte qu'il s'agissait d'une vaste salle, non pas de la rue. Les murs étaient blancs et roses, le sol, du parquet pur, parfaitement vernit, sans défaut. Tu étais allongée sur un un grand lit aux oreillers blancs, aux draps blanc et à la mince couverture rose pâle. Les oreillers étaient moelleux sous ta nuque, habituée à la paille et au dur contact du sol. Les draps étaient comme de douces caresses sur ta peau abîmée. Le matelas était moelleux, comme des nuages. La couverture te réchauffait. Une commode blanche était disposée à côté du lit,un tapis déroulé au pied d'une fauteuil blanc. Une grande fenêtre laissait entrer le jour et t'illuminait le visage.Tes longs cheveux verts, devenus ternes, se rapprochant du noir, encadraient ton visage. Tu sentais encore la crasse sur ton corps contraster avec la douceur de ton sommier. Une odeur immonde émanant de toi luttait contre le doux parfum de la chambre. C'était une grande pièce simple, mais c'était un palace pour toi qui n'a jamais connu de toit. Tu fermas les yeux et les souvenirs de la rue te revinrent. Le cortège royal, le Roi, le garde, et la proposition d'honneur du Roi. Tu entendis toquer et fis semblant de dormir, pensant que l'inconnu repartirait.
Mais, au contraire, la poignée s'abaissa, on poussa le battant de la porte, l’entrebâillant et quelqu'un s'y glissa doucement. Tu pris peur, te demandant de qui il s’agissait. Tu fermas les yeux et attendit ...

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Briati
Fondatrice
avatar

Messages : 77
Points : 122
Date d'inscription : 08/11/2012

Sac
Objets:
Team:

MessageSujet: Re: 2. Arrivé au palais d'une nouvelle servante   Ven 3 Mai - 20:15

2.1. Nouvelle servante au palais


Cynthia Milaci avait été transportée dans une chambre. Là-bas, on l'avait allongée sur un grand lit. On lui avait passée un peu d'eau fraîche sur le visage et on attendait maintenant qu'elle se réveille. Une nurse était dans la chambre et avait pour but d'avertir le roi quand la jeune fille se réveillerait.
Arthur, en arrivant au Palais, avait tout d'abord pris soin d'expliquer à Denigos Aramis le pourquoi du comment. Il lui avait décris cette étrange sensation qui l'avait poussé à choisir cette jeune fille et, il ne savait pas pourquoi, il avait désormais l'impression que ce pressentiment s'était révélé juste et qu'il avait eu raison de suivre son instinct. Le garde du corps s'était dit que, lui aussi était parfois traversé de ces sentiments étranges, et que lui aussi suivait son instinct. Il s'était promis en son for intérieur qu'il allait aller faire ses excuses à la jeune fille dès qu'elle serait réveiller.

Sire Briati avait ensuite accueillit sa femme et son fils, qui venaient de rentrer d'une visite chez une amie de la reine. Pour le petit garçon, la journée avait été plutôt ennuyante et il était pressée de retrouver son père qui avait toujours beaucoup de choses à dire. Timothée adorait écouter son père raconter ses journées, et là il ne fut pas déçu. Il voulut aller voir cette jeune fille qui allait bientôt travailler au château, mais son père lui expliqua qu'elle se reposait pour le moment.
Adriana Briati, de son côté, accepta aussi de rencontrer la jeune fille, mais quand elle sera lavée, propre et présentable. La reine détestait la saleté, et penser que l'on avait allongé cette jeune fille crasseuse sur des draps propres lui provoquait un haut-le-coeur. Mais même sans l'avoir vue, elle avait pitié de cette Cynthia et se disait qu'il était normal d'attendre qu'elle se réveille avant de lui préparer un bain.

Dans la chambre, la nurse sentit que la température s'était mise à monter et entreprit d'aller mouiller un linge afin de l'appliquer sur le front de Cynthia Milaci. Emilia, car c'était son nom, sortit donc de la chambre et se dirigea vers la salle de bain. Là-bas, elle pris un linge blanc et le trempa dans la bassine d'eau fraîche qui venait juste d'être remplie. Elle essora ensuite la serviette afin qu'elle reste tout juste humide en sortit. Quand elle arriva devant la porte de la chambre, elle toqua, au cas-où Cynthia se serait réveillée. Il n'y eu aucune réponse, elle entra donc.
Elle se dirigea vers le lit de la jeune fille et la secoua. Avant qu'elle est pu poser le linge sur son front, l'adolescente ouvrit les yeux. Emilia sourit et dit:

- Bonjour jeune fille. Je vais aller prévenir le roi que tu est réveillée. Attends ici Puis, désignant un plateau posé sur une table en bois à côté, - Tu peux manger ce que tu veux. Je reviens tout de suite.

Et, sur ce, elle partit chercher le roi.


HRP: J'espère que ça te va. Je fais pas tout de suite arriver mon perso pour que tu puisse faire 2-3 trucs (descriptions du décor, le fait de se lever, manger, peut-être marcher dans la chambre, etc...) Mais si ça ne te convient pas, préviens moi ^^

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
2. Arrivé au palais d'une nouvelle servante
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume d'Emeria. :: Corbeille :: Archive des RPs-
Sauter vers: