Le Royaume d'Emeria.

Nous sommes en 1790. Le Royaume d'Emeria est partagé en trois régions, chacune dirigée par un roi. Dresseur, vient rejoindre l'aventure et choisis ton camp!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après la pluie, le beau temps [Marilia]

Aller en bas 
AuteurMessage
Siegfried Hadara

avatar

Messages : 14
Points : 30
Date d'inscription : 10/12/2012

Sac
Objets:
Team:

MessageSujet: Après la pluie, le beau temps [Marilia]   Mar 11 Déc - 21:06

La journée avait bien commencée. Le temps était beau, bien que légèrement nuageux et l’air ambiant n’était ni trop chaud, ni trop humide. Les dernières journées avaient été moins clémentes : la pluie avait finie par noyer complètement le maigre jardin de Siegfried. Ses légumes envolés, le jeune homme avait finalement décidé de quitter sa demeure le temps de trouver un peu de nourriture dans les bois. La pluie n’avait pas épargné grand-chose. Les fruits qui étaient encore mangeables ne goûtaient presque rien ou étaient à moitié écrasé par le poids de l’eau. Le reste avait déjà pourri. Résultat, l’avant-midi de Siegfried s’était envolé dans une récolte qui ne lui avait presque rien rapporté. Même les petits pièges d’Adria avaient par se détacher, à force d’être dans l’eau.
Siegfried retira ses bottes boueuses avant d’entrer dans sa « maison ». Sa maison se composait d’une unique pièce. Au centre, on y trouvait une petite table en bois dont les pattes étaient inégales. Siegfried possédait une toute petite cheminée qui lui servait à la fois pour réchauffer la pièce et préparer de la nourriture chaude. Deux chaises occupaient l’espace devant le foyer et non loin se trouvait un petit lit de paille. La seule chose qui était remarquable ici, c’était les nombreuses étagères qui parsemaient les murs. Elles étaient couvertes de bocaux, de sachets d’herbes séchées, de casseroles… Une véritable petite mine d’or pour quiconque sachant se servir de tous ces produits.


« Je crois qu’on n’aura pas le choix de se rendre au village. Le peu que j’ai pu trouver n’arrivera pas à calmer ta faim d’ogre, ma chère… et encore moins la mienne. Tu m’accompagnes? »

La Mimigal se posa sur l’épaule de Siegfried alors qu’il rabattait son capuchon sur sa tête. Il n’avait pas vraiment envie de se rendre à Nostron, mais il ne supportait pas l’idée de voir Adria le ventre vide. Il remit rapidement ses bottes tout en refermant derrière lui la porte de sa maison. Il partit d’un pas rapide pour rejoindre la petite piste qui menait au village. Ce n’était pas un trajet bien long. Entre cinq et dix minutes. C’était suffisant pour que Siegfried n’ait pas à se mélanger à la population tout en habitant près du village. De son unique main il compta le nombre de pièce qu’il avait dans la poche de son pantalon. Dix petites pièces. Siegfried grimaça. Se serait à peine suffisant pour se payer de quoi manger pour un repas.
Nostron.
Le jeune homme s’assura que son visage était aussi couvert que possible et entra au cœur du village. L’après-midi était déjà bien entamé. L’endroit grouillait de vie. Siegfried marmonna quelques jurons, visiblement mécontent de se pointer dans un endroit aussi achalandé. Adria lui mordilla l’oreille, à travers le tissu de sa cape. C’était sa manière à elle de lui rappeler qu’il aurait dû prévoir des provisions. Siegfried s’attarda quelques secondes à certains étalages avant de changer rapidement d’idée. Mieux valait acheter quelque chose de simple. Pas de viande, pas de petites baies plus rares, rien d’extravagant. Plus se serait commun, moins se serait cher. Avec un peu de chance, il pourrait parvenir à meubler deux petits repas.

Son regard s’attarda sur quelques grosses baies. Elles semblaient fraîches et en bon état. De plus, Adria raffolait de ces baies… et avec la taille qu’elles avaient, ils en auraient pour deux repas. Enfin, deux très petits repas, mais deux repas quand même. Ça leur laisserait une chance de capturer du petit gibier. Siegfried prit une baie et l’observa de plus près. Elle semblait excellente. Il ne restait plus qu’à espérer que le prix le soit, lui aussi!


« Combien pour deux de celles-là? »

« 15 pièces. »

À ce prix-là, il pouvait à peine s’en payer une seule. La mine déconfite, il reposa le fruit et quitta l’étalage. 15 pièces… mais bon sang, il n’avait pas cet argent! Siegfried s’assied sur un petit banc de bois, pestant. Il fit grimper Adria la Mimigal sur son unique main et l’observa un moment. Elle aurait l’estomac vide… tout comme lui.

« Je suis désolé, Adria… Il va falloir attendre un peu, avant de pouvoir se remplir la panse. Je crois… qu’on ferait mieux d’aller réinstaller nos pièges, si on veut pouvoir manger, demain. Je me demande si on ne serait pas mieux ailleurs, parfois… On se ferait peut-être plus d’argent. Dans les villes, apparemment, c’est grand et bondé de gens! Mais ça nous ferait peut-être trop de gens… »

Siegfried soupira. Certes, son revenu n’était pas bien grand, à vivre ainsi en retrait, mais il n’osait pas s’imaginer aller vivre dans une ville. Il ne pourrait pas y habiter sans devenir complètement fou. Le jeune homme se releva lentement et remis la Mimigal sur son épaule. Autant rentrer à la maison, dans ce cas. Tant qu’à mourir de faim, autant avoir faim chez soi! Avec un peu de chance, il pourrait combler un peu leur appétit avec quelques tisanes. La pluie avait transformé le chemin de terre en chemin de boue. Siegfried n’avait fait que quelques pas sur celui-ci quand il perdit pied et s’étala de tout son long sur le sol humide et vaseux. Le choc lui coupa le souffle quelques instants et le désorienta pendant une petite minute. La tête lui tournait et il avait l’impression d’avoir prit un véritable bain de boue. Son capuchon n’était plus sur sa tête, mais le cache-œil avait tenu bon. Cependant, le capuchon était devenu une chose sans importance : sa Mimigal ne se trouvait plus sur son épaule. Son Adria, son Pokémon chéri, sa partenaire, sa coéquipière, le seul être au monde qui comptait à ses yeux n’était plus là…

« Adria?! ADRIA! MA MIMIGAL, S’IL VOUS PLAIT, NON, AIDEZ-MOI! »

Paniqué à l’idée qu’elle ait pu sombrer dans quelques centimètres de boue et être coincée, il se mit à creuser frénétiquement.
Les gens autour le regardaient comme s’il sortait tout droit d’un horrible cauchemar. Personne ne semblait oser intervenir d’une quelconque façon.

[Hors-Rp : Mouais, bon, c’est pas ultra-génial, mais j’espère que ça te conviendra Wink ]

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilia Delahousse

avatar

Messages : 17
Points : 28
Date d'inscription : 13/11/2012

Sac
Objets:
Team:

MessageSujet: Re: Après la pluie, le beau temps [Marilia]   Mer 12 Déc - 18:28


Rencontre 1





De la charette, Marilia regardait les paysages qui défilaient. Des routes bordées d'arbres verts et remplis de fruits l'émerveillait. Elle ne s'était pas sentit aussi bien depuis longtemps. Elle respira une grande bouffée d'air frâiche et se rendit compte qu'elle était au final heureuse d'être partit de chez elle pour partir à l'aventure. Sa famille et ses amis ne lui manquaient pas tant que ça, au final. Peut-être que ça allait venir, mais ce n'était pas encore le cas. Pour l'instant, elle aimait cette nouvelle vie sans règles à respecter tout le temps. Liberté, un mot qui lui convenait si bien en ce moment...

La charette s'arrêta quelques temps après et Marilia en descendit, toute joyeuse. Elle avait hâte de se promener. Elle fit un signe de remerciement au cocher avant de partir.

Autour d'elle, des étalages s'étendaient. C'était jour de marché et elle en était ravie: elle pourrait s'acheter quelques baies afin de se nourrir elle et ses Pokémon.

La jeune fille alait payer les baies qu'elle avait choisit quand elle entendit un appel à l'aide. Elle se retourna et vit des gens qui riait devant un homme tombé à terre. Marilia remarqua que le bras droit de ce dernier s'arrêtait au coude, et qu'il avait un cache oeil. Mais peu importe, cet homme avait l'air paniqué. En effet, il cherchait sa Mimigal. Par réflexe, la jeune fille regarda autour d'elle, et vit le Pokémon sur le dos, en train d'agiter ses petites pattes dans le vide. D'un bond, elle le ramassa tout doucement, et, écartant les gens courut vers l'homme.

- Voici votre Pokémon.

Elle l'aida à se relever

- Vous aller bien?




♫ HRP ♫
C'est pas bien long non plus xD


________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfried Hadara

avatar

Messages : 14
Points : 30
Date d'inscription : 10/12/2012

Sac
Objets:
Team:

MessageSujet: Re: Après la pluie, le beau temps [Marilia]   Jeu 13 Déc - 0:19

- Voici votre Pokémon.

Siegfried leva la tête. Une jeune fille se tenait devant lui, tendant la petite Mimigal à son propriétaire. Il prit l’insecte et se sentit aussitôt soulagé de la voir en pleine forme. Il avait eu si peu qu’elle ait pu s’ensevelir dans cette horrible boue! Il accepta l’aide de la jeune demoiselle pour se relever et fit bien attention à ne pas perdre pied de nouveau. Adria reprit sa place sur l’épaule de son ami pendant qu’il rabattait rapidement le capuchon de sa cape sur sa tête, visiblement gêné.

- Vous aller bien?


Il essuya son unique main sur ses vêtements pour en retirer le plus de boue possible. Son regard scruta un court un instant le visage de la jeune fille. Elle ne devait pas avoir plus de quinze ou seize ans. Elle était bien vêtue, elle s’exprimait aussi très bien. Son visage ressemblait presque à celui de ces jolies poupées que l’on pouvait retrouver dans certaines boutiques. Mais plus étrange encore, elle n’affichait pas cette horrible grimace que la plupart des gens avaient en le voyant. En gros, elle ne venait pas du coin et n’avait même jamais entendu parler de lui. Peut-être aussi la boue cachait-elle suffisamment les imperfections de son visage pour lui éviter d’inspirer le dégoût? De toute façon, pour ce que cela changeait…

« Oui, je vais bien… Plus de peur que de mal. Et… euhm… merci pour Adria… merci… »


Son crâne lui faisait mal et il avait le dos et la cheville bien amoché, mais il n’en souffla pas un mot. À quoi le traîner chez un médecin pour un banal mal de tête et quelques courbatures et fêlures musculaires? Il était amplement capable de se soigner seul.
Siegfried avait hâte de rentrer chez lui et de se débarrasser de toutes ces saletés. À défaut de ne rien avoir à manger, il serait propre, au moins. L’unique hic restant, c’était cette fille. Qu’est-ce qu’il devait faire? Il l’avait remercié, certes, et lui serait à jamais reconnaissant de lui avoir retrouvé sa précieuse Mimigal, mais est-ce que ça devait s’arrêter là? Il grimaça en se souvenant de ce que sa mère lui aurait dit : « Sois poli et aimable, quand on te donne un coup de main! »… D’accord, mère… mais comment? Une personne ordinaire aurait pu offrir un repas ou encore quelques pièces en échange du précieux service… mais Siegfried n’avait ni l’un ni l’autre. Avec ses dix petites pièces, il ne ferait que faire rire de lui davantage. Rien qu’à revendre ses vêtements, cette fille gagnerait plus d’argent que lui en avait présentement en sa possession!

« Est-ce que… »
commença-t-il avant de sentir son visage tourner au rouge. Il baissa légèrement la tête, la pénombre de son capuchon cachant légèrement ce petit désagrément. « Enfin, je me disais que… je pourrais peut-être vous offrir un tasse de thé? »

Bonjour l’art d’avoir l’air complètement idiot! Siegfried avait trouvé originale, mais maintenant qu’il venait de la formuler, il trouvait surtout que ça sonnait extrêmement creux. Pourquoi proposer une telle idiotie à LA personne qui lui avait « sauvé » sa précieuse Adria? Il n’en avait pas la moindre idée et franchement, il ne voulait même pas le savoir.

« Je m’appelle Siegfried… Je suis guérisseur… enfin, on ne dirait pas cela au premier coup d’œil, mais, voilà… J’offrirai gratuitement les soins à vos Pokémon. Vous m’avez aidé et… enfin, c’est tout ce que je peux faire pour vous remercier. J’habite un peu plus loin sur le sentier. »

Il gratta distraitement du bout du doigt la tête d’Adria. Elle était ce qu’il avait de plus précieux et d’important en ce monde. Il s’en serait voulu à mort, si quoi que se soit avait pu lui arriver par sa faute. Adria n’était pas le genre de Pokémon qu’il utilisait pour combattre. En fait, il évitait généralement ce genre de chose. Combattre, ça voulait dire rester près d’autres gens. Ça ne lui semblait pas très enviable. Et chose certaine, cette fille ne semblait pas avoir peur de grand-chose. Les Mimigals n’étaient pas très réputés pour s’attirer les faveurs des gens. Ces petites bêtes, avec leurs nombreuses pattes, leur toile collante et cette « tête » dessiné sur leur dos afin d’effrayer d’éventuels ennemis… D’ailleurs, Adria venait de quitter son épaule pour grimper lentement sur celle de Marilia. Siegfried esquissa un sourire :

« Je crois qu’elle t’aime bien. »


[Hors-Rp : Nan, c'était parfait Wink ]

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfried Hadara

avatar

Messages : 14
Points : 30
Date d'inscription : 10/12/2012

Sac
Objets:
Team:

MessageSujet: Re: Après la pluie, le beau temps [Marilia]   Mar 19 Fév - 15:41

[Toujours vivante ou... ? ]

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilia Delahousse

avatar

Messages : 17
Points : 28
Date d'inscription : 13/11/2012

Sac
Objets:
Team:

MessageSujet: Re: Après la pluie, le beau temps [Marilia]   Ven 8 Mar - 11:47

L'homme allait bien, et c'en était plutôt rassurant. Il se releva et la remercia en souriant. Autour d'eux, les gens regardaient Marilia d'un air offusqué. On entendit même un "Comment une jeune fille de si bonne famille peut-elle aider cet horrible personnage". La jeune fille n'y prêta pas la moindre attention. Elle sourit plutôt au jeune homme, qui maintenant qu'elle regardait mieux, semblait avoir quelques imperfections au visage. Mais elle continua de sourire, ayant appris depuis belle lurette qu'on ne juge pas les gens sur le physique.
L'homme sourit timidement et demanda, avec une voix un petit peu hésitante, si Marilia voulait une tasse de thé en remerciement. Il lui explique aussi qu'il pourrait soigner ses Pokémon et qu'il habitait un peu plus loin sur le sentier. Marilia pouffa intérieurement de rire en imaginant sa mère qui lui ferait des reproches du genre "Non, ne va pas avec les inconnus, surtout avec ce jeune sale, tu va attraper des maladies". Mais sa mère n'était pas là et Marilia était seule sur sa route. Alors elle répondit à la proposition:

- Avec plaisir, merci beaucoup.

Le jeune homme se présenta. Il dit s’appeler Siegfried et expliqua qu'il était guérisseur. Avant que Marilia ait put se présenter à son tour, la Mimigal partit lentement de l'épaule de l'homme pour se percher sur celle de Marilia. Cette dernière n'avait jamais aimé les insectes mais, bizarrement, elle ne frissonna pas de dégoût quand l'araignée s'accrocha à elle. Sans doute parce que ce Pokémon le faisait avec une très grande douceur et qu'il prenait soin de ne pas l'appeurer.
Marilia put donc se présenter:

- Et je suis Marilia Delahousse. Enchantée.

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilia Delahousse

avatar

Messages : 17
Points : 28
Date d'inscription : 13/11/2012

Sac
Objets:
Team:

MessageSujet: Re: Après la pluie, le beau temps [Marilia]   Mar 2 Avr - 19:11

Un petit UP Wink

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilia Delahousse

avatar

Messages : 17
Points : 28
Date d'inscription : 13/11/2012

Sac
Objets:
Team:

MessageSujet: Re: Après la pluie, le beau temps [Marilia]   Jeu 15 Aoû - 20:43

Quelqu'un?

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après la pluie, le beau temps [Marilia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après la pluie, le beau temps [Marilia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après la pluie, le beau temps.
» après la pluie le beau temps • Indiana Miller
» Après la pluie vient toujours le beau temps [PV]
» Le beau temps après la pluie... [PV Maxime]
» Il fait beau, mais toujours trop chaud. [Fin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume d'Emeria. :: Corbeille :: Archive des RPs-
Sauter vers: